Tél. +32(0)81 390 660 • Mail: precarite@empreintes.be

Mobilité

Les limites du tout à la voiture

La manière la plus répandue de répondre au besoin de mobilité est le recours à la voiture.

Ce n’est pas le fruit du hasard : notre modèle de développement repose depuis plusieurs dizaines d’années sur l’automobile individuelle et le transport routier.

Le tout à la voiture montre pourtant de plus en plus ses limites sur le plan environnemental : réchauffement climatique, épuisement des matières premières, bruit, encombrement,…  mais également en matière de justice sociale : le coût exorbitant d’une voiture exclut d’emblée les personnes les plus fragiles de la population ou les fragilise davantage sur le plan financier.

Une mobilité choisie

Face à l’impact des déplacements automobiles sur l’environnement et le besoin de permettre à tous de satisfaire ses besoins de mobilité, la multimodalité apparaît comme l’une des perspectives les plus évidentes.

L’important n’est plus de posséder une voiture, mais d’avoir les capacités d’utiliser un ensemble d’outils de mobilité, pour se déplacer. De tendre vers une mobilité choisie et non plus subie.

On ne nait pas mobile, on le devient.

Dominique Laousse,
Chargé de mission au département développement et prospective de la RATP

 

PLAYMOB’VILLE, un projet pour
découvrir, comprendre,tester
l’ensemble des moyens de transport

Le projet Playmob’ville

Empreintes et l’asbl Vis-à-vis se sont associées pour développer et animer un dispositif pédagogique permettant aux personnes de développer la connaissance de leur environnement et leur capacité à s’y déplacer.

PlaymobVille a comme finalité de renforcer la capacité des personnes à combiner justement et de manière autonome les moyens de transport dans un souci de réduction de leur impact environnemental et d’équité sociale.

Basé sur une pédagogie active, ce projet propose à un groupe d’une dizaine de personnes de s’interroger sur leurs déplacements quotidiens, de questionner les enjeux de la multimodalité, de s’informer sur les moyens de transport existant à Namur, de les tester, les comparer et de rencontrer les acteurs politiques locaux pour partager leurs expériences.

Les objectifs

Plus concrètement, PlaymobVille vise à permettre aux personnes:

  • de leur redonner le pouvoir d’agir sur leur mobilité au quotidien,
  • d’être davantage en mesure de faire des choix réfléchis, responsables, adaptés à chaque situation et de prendre part à une action citoyenne en matière de mobilité,
  • de démystifier la complexité de la multimodalité et d’en faire un enjeu maîtrisé.

PlaymobVille ce sont aussi, des rencontres avec un petit groupe de personnes en situation de précarité amenées à échanger leurs savoirs et à partager leurs expériences vécues autour de questions liées à la mobilité. Une pédagogie active et un apprentissage par l’expérience : des temps d’expérimentation (déplacements en ville) et des temps d’animation de sensibilisation et d’information.

Une dynamique collective qui soutient positivement les changements individuels, qui participe à un processus d’émancipation et crée du lien social.

La méthode

PlaymobVille donne à l’expérimentation, à l’information, au témoignage une place principale. Ces trois dimensions du projet permettent d’ancrer solidement les acquis et de renforcer chez les participants le sentiment d’être acteurs de leur mobilité.  A travers le projet PlaymobVille, les participants sont amenés à :

  • partager leurs représentations sur la mobilité au reste du groupe, effectuer un inventaire de leurs déplacements au quotidien et identifier des premiers repères sur un outil cartographique,
  • repérer et présenter un de leurs trajets quotidiens, pratiquer le vocabulaire lié à la mobilité par des mises en situation,
  • se familiariser avec l’outil cartographique en l’exploitant au travers de situations fictives et en identifiant les possibilités de modifier les manières de se déplacer,
  • rechercher, sur le terrain, des informations sur l’usage de différents moyens de transport (bus, vélo, voiture, train). Tester sur un même parcours différents moyens de transport et comparer chacun d’entre eux du point de vue accessibilité, confort, coût, impact environnemental, sécurité… Observer et tester des aménagements pour personnes à mobilité réduite,
  • mettre en commun les informations collectées sur les différents moyens de transport disponibles à Namur et organiser collectivement un plan de déplacement,
  • rédiger, suite à l’expérience vécue, une lettre collective à destination de l’Echevinat de la Mobilité reprenant les questions et commentaires de tous les apprenants,
  • rencontrer les élus communaux.

Infos pratiques

Public : adultes (projet également adapté aux personnes suivant un cursus d’alphabétisation et de Français-Langue étrangère – remise à niveau et niveau intermédiaire)
Lieu : Namur (le projet peut, sur demande et avec un temps d’adaptation, s’implémenter dans d’autres villes)
Envie d’en savoir plus ?
N’hésitez pas à contacter l’équipe au 081 390 660 ou par email

 

On en parle dans la revue
« Symbioses »

You are donating to : Projets Ecowatchers

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...